Offre de soins

Comme vous le savez, depuis plusieurs mois nous travaillons à répondre aux enjeux d’offre de soins sur le territoire hendayais.

Dès le 18 juin 2019, j’ai saisi le Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé sur la question des spécialités médicales et, notamment, la gynécologie.

Afin de répondre à cette importante question, un groupe de travail réunissant le CCAS, le Centre Hospitalier de la Côte Basque, Concha Berri et la mairie, a commencé à travailler concrètement pour que la problématique des spécialités puisse trouver rapidement une réponse adaptée à Hendaye.

Le 26 février 2020, lors de la troisième rencontre du groupe de travail, nous avons reçu la délégation départementale de l’ARS qui a confirmé la pertinence des propositions formulées.

En parallèle, nous avons rencontré les services de la Caisse Primaire d’Assurance Maladie qui nous ont communiqué le 20 février 2020 des éléments importants sur la situation d’Hendaye.

Enfin, en tant que Maire, j’ai été amené à rencontrer plusieurs praticiens libéraux français et espagnols qui sont intéressés à voir évoluer la situation d’Hendaye.

Le contexte général et la mobilisation des partenaires vont permettre d’améliorer sensiblement, en plusieurs étapes, l’offre de soins à Hendaye.

Dans le courant du mois d’avril 2020, le Centre Hospitalier de la Côte Basque va ouvrir sur Hendaye, une journée par semaine, une consultation de gynécologie et, dans le courant du premier semestre 2020, d’autres consultations de spécialités seront mises en œuvre. Le site de Concha Berri apparait à ce jour adapté à ces évolutions.

Dans un deuxième temps, entre 2020 et 2021, des locaux seront aménagés à Concha Berri pour accueillir la relocalisation et la modernisation du centre médico-psychiatrique actuellement logé à Orio, et servir de lieu d’accueil pour les consultations de spécialistes.

Ces éléments vont permettre d’avancer sur un travail spécifique liant les partenaires déjà présents, l’Union Régionale des Professionnels de Santé, médecins et praticiens libéraux et la CPAM, en vue d’établir sur le territoire du Pays Basque un contrat local de santé, et sur notre territoire spécifique du sud Pays Basque, une communauté professionnelle territoriale de santé, dispositif plus large que les maisons de santé pluri-professionnelles déjà évoquées.

A moyen terme, ce partenariat entre les professionnels de santé et paramédicaux, les organismes de tutelle et financeurs, et la ville, va aboutir à une amélioration de l’offre de santé sur le territoire de notre commune.

C’est un travail complexe qui réclame à la fois détermination mais aussi le plus grand respect de chacun des acteurs et, pour cela, une certaine confidentialité est indispensable.

A ce stade, vous comprendrez donc que je ne souhaite pas vous donner plus de détails sur les démarches engagées.